Conseils de Saisons :

Le système Poumon - Métal

Le Poumon, vous dis-je !!!

 

 

 

Petit pamphlet sur l’entrée de l’Automne et ce que l’on nous en fait vivre …avec toutes mes excuses pour ceux à qui ça ne plairait pas !

 

Nous avons étudié le mouvement Rate et son importance dans les intersaisons.  Nous entrons comme je vous l’ai annoncé lors de ce précédent article dans le mouvement Métal, emblématique du POUMON et de l’Automne.

Cette année est une ANNEE SPECIALE ou la peur du virus, du microbe et surtout de l’Autre, abîme notre Poumon via notre humanité !

Dans la vision taoïste de la médecine, le système Poumon est, en quelque sorte, le « contrat » avec le Ciel. C’est par lui que nous acceptons, lors du cri primal de défroissement pulmonaire, la vie oxygénante de la planète Terre et tout ce qui en découlera.

Le Ciel nous offre « encore gratuitement ☺  » cet air jusqu’à notre dernier souffle.

Cette énergie est la réalité première incarnatrice.  Sans elle plus de vie possible !

Aujourd’hui avec nos masques et les peurs qui circulent au sujet d’un virus qui comme tout virus doit vivre sa vie et son déclin, nous mettons cet organe et tout son système protecteur, bien à mal.

Nous ne faisons plus confiance aux vertus premières de notre organisme, à savoir : nous adapter à un monde en perpétuel changement. La maladie fait partie de cette évolution forcée. Sans elle l’humanité n’aurait jamais évolué !

Notre microbiote, c’est-à-dire l’habitat et ses habitants de nos intestins est un reflet intériorisé, une « peau retournée » du monde et de ses minuscules habitants que sont : bactéries, microbes, virus et souches de toutes sortes mais à l’état inoffensif car nous les avons, normalement dans une vie relativement saine, soumis à un équilibre « social » !

C’est ainsi, grâce à leur ADN et leurs multiples fonctions, que nous sommes plus adaptés et plus intelligents. Si nous les anéantissons en partie ou totalité… il n’y a plus d’armée pour nous défendre !!

Cet anéantissement peut se faire par le truchement d’une très mauvaise alimentation sur le long terme, d’une prise chimique volontaire ou involontaire, d’un choc émotionnel ou physique… etc.

Nous nous devons comme avec les éléments de la société qui nous entoure, essayer d’entretenir de bons rapports afin d’avoir force et liberté.

La maladie est souvent un rappel à l’ordre que certaines choses ne vont pas dans notre vie. Il faudra psychologiquement et physiquement en examiner l’origine, le pourquoi, et y pallier.

Sans cela, beaucoup d’entre nous se contenteraient de leur train-train et faute de chercher à Se comprendre mieux, échoueraient à comprendre Autrui. Beaucoup d’entre nous n’auraient pas l’énergie motrice nécessaire pour changer ce qui ne va pas dans leur vie… Beaucoup d’entre nous n’auraient pas de bienveillance et de compassion. Beaucoup d’entre nous deviendraient des zombies se mouvant du boulot au dodo en se livrant à des activités égoïstes et égocentrées. Notre prochain ne serait qu’un animal-objet parmi d’autres… Nos enfants ne seraient ni choyés, ni éduqués, ni protégés etc…

 

 

Nous arrivons à une intersection de période où il nous faut revenir aux réalités du « don de la vie » mais aussi de ce que celle-ci signifie.

On nous a donné la Terre avec ses imperfections apparentes et ses ressources qui peuvent apparaître … si on les recherche, les étudie et laisse agir. Pour cela les échanges entre thérapies, thérapeutes de toutes tendances et sur tout le globe sont enrichissantes et salvatrices.

DE GRÂCE, laissons la nature et ses cadeaux faire leur chemin et nous permettre cette évolution obligée… peu importe d’où qu’elle vienne… elle est là ! il faut l‘accepter, en avons-nous le choix ? NON !

Mais accepter c’est combattre en améliorant toutes nos conditions de vie : manger mieux et sain pour créer des cellules combattantes dans notre organisme car le système RATE est ce qui permet d’être créatif ; Se bouger, pour activer l’énergie de nos organes dont celui du système POUMON, maître de l’énergie et de la décision (le mouvement métal qui délimite en coupant et permettant de thésauriser l’énergie au mieux) ! Aimer et se rapprocher affectivement au moins, de l’Autre en cherchant à le comprendre et l’aider car l’empereur de notre corps est le CŒUR. Enfin couper court avec les peurs actuelles qui bloquent le système REIN, soutient de tous les autres systèmes. Ainsi le Système FOIE du renouveau et du combat pour perpétuer la vie et booster chaque protagoniste organique, pourra faire un travail constructif et non destructeur comme c’est aujourd’hui souvent le cas. L’agressivité sous-jacente vient du fait que tout est à l’envers : on commence par le combat contre un ennemi qu’on ne connait pas, et ce du minuscule microbe à l’être humain… Il faut commencer par se rétablir en soi et dans l’ordre en cherchant à comprendre…et dans une atmosphère positive.

 

A chaque étape de l’humanité, une confiance dans les capacités du vivant, de la Terre du spirituel, a permis de solutionner et dépasser les épreuves traversées.

Ce sont les dialogues, la possibilité d’échanges, la recherche de compréhension d’aide et d’amour qui ont eu raisons du « morbus ».

Combien d’expériences ont été menées révélant que, du nourrisson au vieillard, c’est l’attention, la proximité, le dévouement, l’amour, la tendresse etc… qui donnent la force de la survie, le rétablissement de l’équilibre vital ? Devant tout désordre, ce sont les meilleurs solutions et toutes premières médications !!!!

 

Ne laissons pas ce virus porteur sans doute d’un message d’obligation de changement, faire la loi en chacun de nous. Donnons-lui le seul pouvoir d’améliorer nos rapports avec nos organismes internes et notre vision du monde.

Ce mot de Covid porte bien sa racine, que l’on peut comprendre comme « Co » venant du latin « cum » qui signifie « avec » et « vid » qui exprime le Néant !

Faisons un COPLEIN de ce COVID. Remplissons-nous d’un élan de vie heureuse, joyeuse, positive, libre… et réfléchie sur ce que nous voulons pour nous et notre évolution.

Rappelons-nous que ce bref passage sur Terre devrait faire de nous des êtres ayant compris leur destiné, au bout du compte …

Poumon est le contrat pour que l’énergie du sang qui est un fluide incroyable nous permette de véhiculer de la vie et du dynamisme à exister, en comprenant et cherchant le mieux pour notre évolution.

 

Alors oui cet article qui n’aurait dû parler que de ce mouvement de vie, de décisions précises, de répartition des énergies dans tout notre organisme et de perpétuation de la force, est devenu un réquisitoire pour la VIE et ses corollaires : l’amour de soi et du prochain, la joie à exister, la décision personnelle de se soigner intérieurement comme chacun l’entend, et de respecter l’humain dans ses choix.