Coeur : Le Feu empereur du Taoïsme

Nous voici enfin dans cette saison tant attendue : l’été.

Saison où règne non seulement le signe astrologique de l’élément « feu » du Lion, Roi des animaux mais aussi dans notre saga de Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), l’organe EMPEREUR symbolisé par ce même élément : le CŒUR.


A vrai dire je n’écris jamais sur cette saison ni sur cet organe. Pourquoi ? Parce que c’est la période où nos patients, élèves, coaches, coachés etc.… désertent pour la plupart… et n’ouvriront sans doute pas leur ordinateur ou autre média pour y lire une quelconque littérature… mais plutôt pour corriger leur GPS direction la plage, le défilé du 14 juillet ou le magasin le plus proche pour faire l’emplette de leur panoplie estivale. Et ils auront tous raison !


Mais comme la responsabilité de la doyenne que je suis a été titillée par les braves restant

encore sur le « tarmac », je me fais un devoir d’essayer de contenter leur douce curiosité !

Pour les personnes ne suivant pas nos formations incluant une vision énergétique de l’Être

que véhicule la médecine chinoise issue du Taoïsme, ces propos pourraient paraître quelque

peu hermétiques. Je tenterais donc une explication forcément réductrice d’un savoir plusieurs

fois millénaire.


La circulation de l’énergie selon le Taoïsme, se base sur la théorie bipolaire du Yin et du

Yang laquelle comprend la présence dans l’univers manifesté, c’est-à-dire celui de notre

réalité terrestre, d’une succession de phénomènes s’opposant comme la nuit et le jour. Ceux-

ci se complètent, se succèdent, se générant et se transformant progressivement l’un en l’autre

dans la roue perpétuelle d’évolution des éléments.


Les mouvements que produisent et qui sont produits par ces cycles d’évolution, se perpétuent

sur l’axe du temps et des potentiels de transformation de la matière. Le tangible et l’intangible

de ce dialogue Yin-Yang, ont invité des générations de spiritualistes, philosophes, médecins

et empereurs à comprendre l’univers au travers du prisme des 5 éléments : eau, bois, feu, terre

et métal que les grecs ont simplifié en ne gardant que l’eau, le feu, la terre et l’air.


A partir de ces éléments basiques, s’invite toute la cosmogonie des potentiels de transformation de l’univers et de l’humain. Ainsi en est-il aussi des actions et transactions, des découpages saisonniers comme journaliers, du vide et du plein, de la pathologie et de la physiologie etc… De multiples ouvrages seraient nécessaires pour accéder à la complexité

que le taoïsme a ouvert dans tous les aspects énergétiques qui règlent nos vies. Je me contente très modestement de rapporter ce que ce long cheminement dans cet univers m’a apporté pour capter et transmettre la compréhension de phénomènes énergétiques qui peuvent se lier à la compréhension de la voix et nous aider à les comprendre pour mieux les libérer.


Pour mes étudiants et ceux qui ont approché par le Tai Qi / le Qi Gong / le Kung Fu ou la

médecine chinoise, cette approche par le Yin-Yang et la théorie des 5 éléments, ces lignes

seront il est vrai, plus évocatrices.

Pour les autres lecteurs, ce sera peut-être l’occasion de s’intéresser à une vision du monde

particulière et très enrichissante. N’hésitez d’ailleurs pas à me faire part de vos

questionnements ou à exprimer votre curiosité. Cela me fera plaisir et je tacherai d’y répondre

au mieux.


Chaque élément de la roue des 5 mouvements est associé à une saison, un organe et toute

une cosmogonie appartenant à la vie matérielle, émotionnelle, psychique et spirituelle. Ainsi

sont évoqués l’état, l’évolution et la transformation de tout à toutes périodes dans nos mondes

intérieurs comme dans le monde environnant et dans l’univers.


Et cela ne s’arrête pas là ! Ces couleurs, sons, végétaux, animaux etc… que l’on retrouve

symboliquement dans la médecine, la diététique et la pratique des arts martiaux, forment une

arborescence partant aussi de chaque élément.


Depuis quelques années j’écris des articles sur la saison en cours et son organe associé

ainsi que sur toutes les conséquences de bons ou mauvais comportements énergétiques qui s’y

rattachent. Les dysfonctionnements possibles peuvent se répercuter sur la phonation au sens

large du terme. Rappelons qu’une voix est la résultante d’un nombre incalculable de

processus stratifiés depuis le cerveau jusque dans toutes les parties viscérales s’appuyant sur

des nécessités de règlement posturales, respiratoires, buccales, pressionnelles etc...

La voix devenant ainsi le porte-parole d’un être global, tout désordre énergétique sera

retransmis par celle-ci. Ce prisme d’explication de la médecine traditionnelle chinoise est un

bon moyen pour débusquer les tenants et aboutissants des soucis liés à la phonation.

En cette saison c’est donc au Système Cœur que nous faisons référence.


Le « système Cœur » se trouve sous l’égide de l’organe du même nom. Dans la cosmogonie

des 5 organes, il est considéré comme l’organe empereur. L’empereur - Cœur dirige son

empire en se régénérant l’été lorsque son élément correspondant, le feu, est maîtrisé et

s’épanouit.


Si tout s’est bien passé au printemps, le Système Foie-Bois sa « mère énergétique » dans la

roue de transmission énergétique, lui aura prodigué toute l’énergie de renaissance du

printemps. Ce système printanier du Foie-Bois qui s’étale comme chaque système sur un

trimestre, a comme charge d’être le « général des armées » de l’empereur. C’est-à-dire qu’il a

le devoir-pouvoir d’administrer les territoires humains afin qu’ils fonctionnent au mieux

jusqu’au fin fond des contrées les plus lointaines de l’empire corporel.


Il faut au passage imaginer que ce dont on parle aujourd’hui et qui est en rapport avec

l’individu, s’appliquait de la même façon dans l’empire du milieu : la Chine ancienne.

L’empereur (sujet de notre article j’ai nommé : le Cœur) avait son général des armées (ici le

Foie) son ministre (le Poumon) pour gérer le territoire (Rate et Rein) pour assurer le bon

fonctionnement de l’empire.


Certains empereurs ont d’ailleurs été les dépositaires de ces connaissances ancestrales qu’ils

ont eux-mêmes compilés dans des livres comme le « Huang di Neijing », qui sont les

« bibles » de cette science de la vie.


Si, pour poursuivre notre propos purement physique, au cours de ses campagnes de printemps,

le « général Foie » a été malmené soit à cause d’une alimentation déficiente, de colères peu


maîtrisées, de manque de sommeil, de saignements…les répercussions se feront ressentir à

l’étage « impérial ».

Le Foie est en effet un organe Yin dépositaire du rôle de stockeur du sang, Yin par essence

mais dont l’énergie est ascendante et profondément Yang. Ainsi une déficience de l’aspect

Yin déséquilibre l’énergie Yang s’emportant facilement et remontant vers le haut du corps,

entre autres. La première étape de ce désordre peut atteindre l’empereur. Celui-ci sous l’égide

du Feu, très Yang, pourrait à son tour perdre son propre équilibre et ce feu dont il est le

dépositaire peut devenir ravageur.


Si le Foie a été en manque de sang, en « vide de sang », il ne peut nourrir le sang du cœur son

« fils » et celui-ci peut devenir un empereur très déraisonnable pour le moins. Comme tout

enfant délaissé ou mal traité par son parent !

Or le Cœur est le maître du Sang, donc sans la quantité nécessaire de ce précieux liquide, on

est très mal au Palais !



De plus, qui dit sang en MTC évoque le véhicule de la vie, du Qi (l’énergie) et de l’Esprit !

Comment ? Parce qu’un cerveau qui ne serait pas approvisionné abondamment en sang ne permettrait pas une gestion adéquate du territoire humain et encore moins de la chose la plus humaine qui soit : la pensée, sa construction et l’organisation qu’elle permet. Donc bien que le Cerveau soit sous l’égide du Rein, son alimentation en sang est produite par le Système

Cœur. Faut l’accepter, c’est ainsi !


Cette gouvernance de l’Empereur Coeur, lui permet d’assurer aussi d’autres aspects de la vie sociale humaine comme la joie. Mais en déficience, elle peut aussi conduire à la dysphorie et à l’excès jusqu’à l’expression de toutes les formes d’instabilité psychique.

En conséquence de l’état désordonné de ce système, la parole pourra aussi être impactée et

s’impréciser aussi bien dans le débit que dans le choix des mots. La langue que l’on nomme le

« bourgeon du cœur » pourrait perdre alors de sa labilité et de sa précision. La cohérence

discursive pourrait ne plus être au rendez-vous, la confusion, la recherche du mot juste

difficile…Pas terrible pour nous, les utilisateurs de la voix-parole.


L’énergie du cœur étant à tendance ascensionnelle, les émotions et la gestion de l’esprit

sont les premiers touchés nourris si tout va bien mais également affectés si ça ne va pas trop.

Le sauveur auquel il faudra faire appel est un système que nous avons exploré en hiver : celui

du Rein, qui est presque le seul pour calmer la donne efficacement.


En effet c’est l’« Eau du Rein » qui va pouvoir rafraichir un feu du cœur impétueux et lui

permettre de revenir à sa place. C’est ce qu’on nomme l’axe rein-cœur et qui est l’axe de vie

de chaque créature sur cette planète. Le Qi Gong est d’ailleurs un excellent outil de travail

pour assurer l’équilibre de cet axe.


Le « système Rate » peut quant à lui, apporter une aide significative par son aspect créatif et

contribuer aussi à l’apaisement du Yang du Cœur. Il lui faudra tout de même compter sur

l’assise du Rein car la Terre-Rate peut étouffer le feu au lieu de l’apaiser si elle n’est pas

totalement à l’équilibre.


Une Rate équilibrée est « équilibrante » pour chaque organe, elle représente le Yin Extrême.

Ce concept de Yin « extrême » implique que la Rate est l’élément le plus représentatif du

monde de la matière. La Terre est en effet ce qu’il y a de plus tangible et de plus « solide » sur

lequel nous pouvons compter pour exister. Dans ces principes de systèmes régissant le corps,

la Rate gouverne entre autres : la chair, l’extraction et la distribution des essences

indispensables provenant de ce que nous mangeons et buvons, le maintien en place de nos

organes et de tout ce qui permet la « contention » dans notre organisme comme celle du sang.


contenu par les vaisseaux par exemple. Elle est donc la base de tout effort physique et de la

réalisation la plus adaptée de notre corps aux nécessités de nos actes.

Lorsque tout va bien côté « système Cœur », l’esprit est méthodique, clair, posé, structuré et

va s’incarner dans une parole limpide, distincte, labile…


Un autre des aspects des fonctions du « système Cœur » : la sueur. Elle est le « liquide »

de ce système comme les larmes par exemple sont la sécrétion du système Foie, le mucus

celle du Poumon... Ceci implique qu’en transpirant beaucoup, l’on considère en MTC que

c’est un peu comme si l’on perdait du sang. Cela affaiblit donc retire de l’énergie.

La Parole est aussi une expression du cœur alors que chanter une expression de la Rate…

De mon côté par exemple, ayant de petites déficiences de ce côté, parler trop longtemps

épuise parfois mon Cœur. Si je ne suis pas « au taquet » de mon énergie générale et que je

dois faire un master class, une conférence, parler plusieurs heures, je dois prendre en

considération ce paramètre… alors que par exemple le Chant me redonne de l’énergie car il

est rattaché à un autre organe : la Rate. Sans doute par son aspect artistique créatif, le chant

dynamise l’énergie de la Rate qui soutiendra mieux l’organisme ...


Comme quoi chaque aspect de la phonation répond à des systèmes différents. Crier par

exemple peut être bon pour décharger le Foie de sa colère mais si l’on bascule dans l’habitude

de le faire et surtout lors d’un vide de sang, la voix s’épuise rapidement et peut faire naître des

pathologies comme des nodules, œdème, cordite vasculaire etc...


Nous ne pouvons parler phonation sans aborder l’oreille qui est appelée l’« orifice du Cœur ».

Ce qui implique, vous l’avez deviné, qu’un système Cœur en équilibre permet une audition au

top ! Si par exemple, vous ressentez des acouphènes ou une baisse d’audition en cette période,

courrez chez votre acupuncteur qui pourra remettre les pendules à l’heure en agissant entre

autres sur la déficience passagère de ce système.


Lors du vieillissement, autre aspect de certains déséquilibres du Cœur, vous pouvez subir une

perte progressive de l’acuité auditive. Cet affaiblissement est une conséquence conjointe entre

l’amoindrissement des potentiels du système Rein et de son partenaire axial : le Coeur. L’axe

Rein-Cœur consiste à soutenir tout au long de la vie nos variations d’énergie. C’est à nous de

maintenir la vie la plus saine possible pour que cette cire de notre bougie de vie que forme ce

couple, s’use le plus lentement possible.

Pour finir, parlons aussi du visage qui est porteur ou plutôt rapporteur de la bonne marche de l’empire et de son empereur. Ainsi lorsque tout va bien côté équilibre énergétique du Cœur, votre visage porte le reflet d’une énergie vitale saine. La peau est rosée légèrement satinée.

Alors à vot’ bon Cœur M’sieurs-Dames ! Profitez de l’été dans la Joie, du Cœur… mais sans excès …


Rappelez-vous qu’il y aura une rentrée pour mettre en place tout ce que vous avez prévu au printemps. Lors de l’Automne sous l’égide du « système Poumon », tout prendra forme par des décisions les plus éclairées possible, portées par le mouvement métal de ce système… Et qui devrait être notre prochain rendez-vous.